Wednesday, June 21, 2017

Matsyasana - Posture du poisson

Matsya: Poisson
Asana: Posture

Une petite légende autour de cette posture. Comme la philosophie du Yoga s'enseignait de bouche à oreille loin de toute personne indiscrète Shiva avait  décidé de l'enseigner à sa femme  Parvathi sur une petite île. Un des poissons avait fi de la règle et avait écouté tout du long. Du coup Shiva décida de lui donner une forme humaine et l'envoya enseigner et pratiquer tout ce qu'il avait appris.

Voici la posture finale :

Crédit image: Sandaretreats.com
Et voici la variation :

Crédit image: Surayanamaskara.org

J'ai visionné une vidéo sur Youtube récemment et la professeur qui l'enseignait expliquait ceci : "Je "trouve" que cette posture est dangereuse pour les cervicales car le poids du corps se trouve sur la tête (ah bon??!!), donc je vous recommande de faire la posture (variation) sans poser la tête au sol".......

Analysons ce qu'elle dit :

"elle trouve" ou "pense" que cette posture est dangereuse pour les cervicales car le poids du corps serait sur la tête.... En tant qu'élève on entend "dangereuse" et la compréhension générale que l'on s'en fera en associant le mot "danger" aux "cervicales" on en déduira alors qu'effectivement cette posture n'est définitivement pas bonne pour la nuque et/ou le cou car le "poids" doit être sur la tête (c'est pas moi qui le dit, c'est la Prof!!)..... donc on distille tranquillement de la peur, en l’occurrence la peur personnelle du professeur (et aussi sa méconnaissance) face à cet asana pour lequel elle recommande une variation avec la tête qui ne toucherait pas le sol (voir qui pendouille au-dessus du sol) pour "protéger" les cervicales......

Combien pèse une tête? 
Réponse : entre 4 et 5 kilos (et ça n'a rien à voir avec l'intelligence)....

Ici on vous propose une "variation" avec la tête pas supportée mais tout simplement en flexion arrière et qui tiendra avec la force des petites cervicales que l'on veut justement protéger..... hum.... chercher l'erreur !!!

Si encore elle avait proposé cette "variation" avec le regard vers l'avant pour travailler le sterno-cléido-mastoïdien j'aurai donné un petit "okay"....

Sterno Cléido Mastoïdien (ou SCM)

D'un point de vue "Professeur" j'en déduis que cette personne ne sait tout simplement pas faire cette posture et ne l'a pas comprise du tout.

Quid des coudes au sol? Ils sont là juste pour faire joli?
Quid de l'extension thoracique et lombaires? 
Quid du bassin au sol? Il n'a donc pas d'action? 

La tête est bien la dernière chose qui va "travailler" dans cette posture. Et non je confirme et j'insiste le poids ne se trouve pas sur la tête !

Je comprends aussi que cette enseignante ferait partir son extension thoracique à partir de la tête sinon pourquoi mettrait-elle le poids du corps dessus? Personnellement j'ai essayé et j'ai pas compris comment elle l'aborde.... J'ai aussi essayé la variation sans poser la tête au sol et j'ai trouvé ça assez violent.....

Comment faire Matsyasana?


En premier lieu si l'on fait la posture au complet on travaillera en ouverture de hanches avec un lotus (padmasana) pour aller tranquillement faire une flexion arrière. Le bassin sera en anté version en le poussant vers l'avant et la pointe du sacrum sera notre ancrage pour accentuer et stabiliser le bassin versus la cage thoracique qui s'ouvre, les épaules s'ouvrent et au début les coudes pousseront vers le sol pour favoriser l'ouverture des côtes, du haut du corps et retirer le poids de la tête.

Au fur et a mesure les coudes ne toucheront plus le sol car les abdominaux seront engagés et tiendront la posture. Les mains attraperont les gros orteils ceci pour favoriser l'ouverture des épaules, on fera une rotation externe en rapprochant les omoplates ce qui aura pour effet d'étirer les pectoraux et activer le rhomboïde et le trapèze (rhomboïde stabilisera les omoplates et trapèze descendra les omoplates le long de la colonne vertébrale).

On reste donc assez loin de la posture statique qui "autoriserait" à se laisser aller sur la tête.....

Maintenant qu'est-ce qui est plus dangereux pour les cervicales ? Lâcher la tête en arrière sans support ou bien déposer la fontanelle au sol avec le support des muscles du centre pour décharger le poids éventuel que l'on mettrait sur la tête?

La deuxième  variation avec les jambes tendues et les coude au sol serait la plus avisée si l'étudiant ne peut pas se mettre en Padmasana, dans ce cas on gardera les coudes au sol qui auront une action en poussant contre le sol (ne pas garder les épaules collées aux oreilles) pour permettre une ouverture thoracique et une extension lombaire en douceur. Toutefois il faudrait quand même penser à bien activer les muscles du centre (abdominaux) pour ne pas dépendre essentiellement de la pression biceps versus triceps. 

L'activation des muscles abdominaux est indispensable pour les deux postures variation ou pas.

En tant que Professeur de Yoga si on pouvait éviter de communiquer nos peurs à nos étudiants ce serait quand même pas mal. Avant de faire une vidéo sur Youtube et de la publier, si c'est une vidéo qui se veut tutorielle il conviendrait d'être sure de ce que l'on veut montrer et surtout de l'avoir pratiquer en amont afin d'éviter de diffuser de mauvaises informations.

Bonne pratique!

- Namaste -

Saturday, June 17, 2017

Lumière sur Salamba Sarvangasana

Traduction Sanskrit versus Français.

Salamba : Supporter
Sarva : Tout
Anga : Membres

Traduction en anglais "Shoulders Stand" ou plus communément en français "La Chandelle voir la Bougie".

La traduction anglaise est celle qui conviendrait mieux : Support sur les épaules. Car dans cette posture ce sont bien les épaules, biceps, triceps, poignets, mains et doigts qui supportent le corps. Il n'y a donc pas de poids sur les cervicales et la tête est dégagée voir si possible libre de tout mouvement.

Sur Internet on trouve de tout. Voici la bonne posture :

Pieds pointés ou pas,  support du coussin ou pas.

Et voici la mauvaise posture :

Une démonstration YouTube est faite de cette posture où l'on voit clairement que rien n'est contrôlé et où l'on vous conseille d'agripper votre tapis pour dérouler les jambes tendues alors que visiblement la personne n'a pas la force nécessaire pour le faire.
ou encore :

Le site web où l'on trouve cette posture annonce qu'elle est bonne pour combattre les allergies.......

Salamba Sarvangasana se pratique en règle générale en fin de séance car les inversions sont des asanas qui calment.

Comment éviter le poids sur la nuque?

En "portant" le corps par la force des bras. Si vous avez mal aux cervicales quand vous la faites c'est tout simplement que le poids du corps se retrouve sur vos cervicales, donc en tant que professeur pour savoir où se trouve le poids du corps il n'y a qu'à regarder la posture quand l'étudiant l'a fait.

Dans les deux cas ci-dessus on peut voir clairement que les pieds se retrouvent alignés vers la tête alors que le bassin est pourtant bien placé, il n'y a donc pas d'angle droit ni de ligne droite érigée vers le ciel.

Les coudes doivent être alignés avec les épaules, si les coudes partent vers l'extérieur comme la deuxième image ci-dessus ça veut dire que le haut du dos, base des omoplates n'ont aucune action  contre le tapis, manque d'ouverture du haut du corps, menton trop rentré vers la poitrine. Il aurait fallu qu'elle utilise une sangle pour maintenir la bonne distance entre les coudes ce qui aurait eu pour effet de décharger les cervicales et de garder une ligne bien droite.

Bien évidement les jambes sont engagées, les fessiers peuvent aussi être engagés avant d'ériger le tout vers le haut mais pas obligatoirement, c'est bien d'essayer de voir la différence avec engagement et sans engagement, en revanche l'intérieur des jambes va être actif car il faut pouvoir garder les deux jambes collées ensemble pour aller vers le haut.

On pourrait aussi dire qu'il y a une rétroversion du bassin pour parfaire l'alignement.

D'une manière générale on commence d'abord par placer ou préparer les bras en faisant une rotation externe au niveau de l'humérus.

On peut les préparer avec Setu Bandhasana en gardant les bras au sol ou alors en passant par Halasana.

Notez que je n'ai absolument rien du tout contre les spécialistes de la Santé, mais lorsque l'on entend que Salamba Sarvangasana est très mauvais pour la santé car on écrase les cervicales il faut savoir que dans ce cas là le problème n'est pas la posture en elle-même mais la façon dont elle est enseignée.

En tant que professeur vous pouvez donner pas mal d'alternatives:

1. Utiliser le mur en plaçant les pieds contre, les mains dans le bas du dos.
2. Usage de sangle pour stabiliser les coudes
3. Préparer vos élèves avec des postures en amont comme Setu Bandhasana (pas la version Ashtanga on s'entend)
4. Travailler les ouvertures d'épaule et haut du corps (Prasaritta Padotanasana C, Marychasana C).

En tant qu'élève si vous avez mal sur vos cervicales et que vous utilisez une couverture pour "protéger vos cervicales" c'est tout simplement que vous la faites mal. Je n'ai rien contre l'usage de la couverture mais quand cette posture est bien faite votre colonne cervicale est libérée de tout mouvement. Il serait aussi préférable d'en parler avec votre professeur au lieu de continuer à la faire si la douleur est toujours présente.

Quand on commence à bien faire cette posture il se peut que vous ayez mal aux poignets, c'est bon signe car ça veut dire que vous supportez effectivement le corps avec vos bras. Mais à un moment donné cette douleur doit partir.

Si vous n'avez pas de connexion avec les coudes au sol et qu'ils se décollent arrêter de la faire, les coudes sont là pour vous ancrer dans le sol, s'il n'y a pas d'ancrage ça ne sert à rien si ce n'est l'apparition probable d'une blessure qui aura du mal à partir.

Alors il est aussi dit que cette posture ferait maigrir. Bon il faut de tout pour faire un monde, si ça peut encourager les gens à venir sur un tapis de yoga pourquoi pas.... mais bon il est préférable de l'aborder sans aucune attente si ce n'est de bien la faire!

Bonne pratique!