Monday, December 28, 2015

Running away....

We are all running away. Whatever you think you know it is the truth.

We are running away from our problems, our family, our responsibilities, Ourself.

Only life experience can tell us we were wrong. Deeper inside of you one day whatever happens, if you want to go further and move forward you will have to face it.

Sometimes and most of the time we realise we were just looking for ourself.
How can you understand life if you do not know your inner you?
How can you enjoy life if you are not enjoying yourself?
How can we appreciate everything if we do not accept ourself the way we are, the way we were borne and raised?

Our Family is the reflection of ourself.

Never let them down even if you think that they are the causes of your problems. They are not. Only you are responsible of your inner joy.... or your pain. YOU are in charge of your own life and you should not rely on anyone else to bring you happiness. Everything should be done without expectations, whatever happens is happening for a reason even bad things are here to tell you something, to help you to grow.
We never stop growing, Life is a long commitment journey, never give up, move forward because you worth it.

My dad is sick, he is a man who has been working his all life since his 14 years old and he is not perfect. Both of my parents worked so hard, they never relied on anyone, not on the Society , everything they earned, they earned it from their hard works and I have inherited of this gift as I started working early in my 17 years old and never stopped.

Seeing and watching the sickness of my dad taking him away from us is painful, he should be enjoying his retirement after is all life working for us. He was not present when we were kids because of his job and other things and I have blame it for so long. I wasted my time of blaming him. Do not do the same.

Make peace with yourself and with your relatives and with your friends and with your worst ennemies. Because your worst enemy is you and only you. Do not waste your time with gossips and bad thinking.

Anger, greediness, cupidity and so on are our worst ennemies. They can transform a human being. Do not let them guide you, accept them if they are crossing your mind but let them go away. Do not hold on bad feelings, bad thoughts, bad thinking, just move on and please enjoy all the rest.

We always spoke about practicing Yoga but  Yoga is not about being able to bring the foot behind our head and take a selfie to post it on Instagram waiting for acknowledgment of other people.

Instead take the straightest way and "easiest" (harder) path. 
Love Yourself, rely on Yourself, do things for Yourself and make peace with Yourself.

Love you All,

- Namaste -

Sunday, December 27, 2015

Enseigner le Yoga après une Formation de 200 Heures - et POURQUOI PAS?

Je passerai outre la polémique sur les écoles de Yoga qui proposeraient du rêve à leurs étudiants en proposant des formations de yoga sur un mois.

En revanche je vais parler de ce que vois tous les mois lors de nos formations de Yoga.

PREMIERE SEMAINE DE FORMATION

Les étudiants sont timides et ne savent pas encore trop ce qui va se passer. Une pratique intensive de Yoga quotidienne et pourtant les deux premiers jours il n'y a pas encore de courbatures. En effet en tant que futur professeur de Yoga il faut savoir pouvoir enseigner à des débutants, la première semaine est donc concentrée sur des poses niveau débutant. Il faut y aller doucement car il y a trois semaines à assurer derrière, donc le rythme doit être cool.

Dès le deuxième jour de formation les étudiants doivent donner leur premier cours. Ils auront la tâche de préparer les Sun Salutations, mettre les mots au bon endroit et pouvoir décrire un mouvement. La tâche est ardue car en fait ce n'est pas si facile. D'autant plus que soudainement on se retrouve devant un groupe et on a peur d'être jugé. Premier stress. La carapace doit donc s'assouplir.

La première semaine il y a aussi une pratique du soir, on apprend un nouveau style de Yoga, des nouveaux asanas qui ne sont pas dans les modules du matin, on découvrira peut être le Yin Yoga, le Partner Yoga ou tout simplement un cours sur un sujet à thème comme l'ouverture des hanches, les postures en équilibre.

On aborde la philosophie du Yoga, on apprend les noms des postures en sanskrit. Beaucoup d'information mais le tout dans la bonne humeur.

On découvre l'ajustement des postures et comment bien les pratiquer pour pouvoir les enseigner. Il n'y a pas d'ajustement standard ni d'alignement standard, chaque corps étant différent.

DEUXIEME SEMAINE DE FORMATION

La pratique du matin est plus soutenue. A partir du 3ème jour de la deuxième semaine les étudiants commencent à pratiquer les Sun Salutation seuls, à leur propre rythme, on découvre alors le style Mysore, un cours sans instruction mais avec le professeur présent dans la salle. Ensuite la pratique des asanas est guidée mais doucement nous amenons les étudiants à s'auto discipliner.

La pratique de groupe, le moment où les étudiants enseignent, prend place maintenant les après-midis. Il ne s'agit plus d'enseigner les Sun Salutation mais un cours de 8 à 10 minutes.

Il ne suffit plus d'enseigner et de pratiquer avec les étudiants, mais de pouvoir sortir du tapis pour aller corriger et ajuster, il faut maintenant regarder les gens qui participent au cours et donner les instructions en fonction de ce que l'on voit et non pas en fonction de l'ajustement réglementaire indiqué dans le manuel. Il faut donc apprendre à sortir non seulement du tapis et de sa zone de confort mais à se défaire du manuel. Comprendre un corps et pouvoir différencier par exemple une hyper extension versus une jambe pas assez pliée.

Les instructions doivent être plus claires et précises, le cours doit être préparé. Les noms des postures en sanskrit ne sont pas obligatoires mais hautement recommandées.

La philosophie du Yoga est approfondie. On commence à toucher personnellement les émotions, des choses se passent physiquement et de ce fait des barrières tombent. 

TROISIEME SEMAINE

La pratique du matin n'est plus guidée, les étudiants suivent le module. Le professeur ne donne plus les instructions mais est présent pour ajuster et aider.

La pratique de groupe est plus intense, les étudiants doivent maintenant enseigner 15 minutes, corriger, ajuster, apprendre à enseigner verbalement sans montrer les asanas, se déplacer, être présent. L'enseignement des pranayamas est réglementaire. 
Le cours est chronométré, il faut savoir gérer son temps.

Les cours théoriques s'enchaînent, et les étudiants doivent préparer leur module pour la quatrième semaine. 

Physiquement ça devient dur, la flexibilité n'est plus au rendez-vous, les étudiants entrent alors dans la phase d'acceptation et d'écoute. Il ne faut pas pousser un corps contre son gré mais les pratiques sont obligatoires. De ce fait les étudiants doivent savoir adapter leur pratique en fonction de leur corps.

D'où l'indispensable pratique en amont, si avant la formation il n'y avait pas de pratique régulière le corps va s'en ressentir dès la troisième semaine qui est la semaine de crise.



QUATRIEME SEMAINE

Ce sont les étudiants qui enseignent la pratique matinale. Le module doit être appris par coeur car les notes pendant le cours sont interdites. 

On commence aussi à préparer l'examen écrit.

La pratique de l'après-midi revient. On découvrira alors les joies du Partner Yoga et autres surprises histoire de décompresser.

AU FINAL

Ce qu'il ressort de ces quatre semaines c'est l'assurance des étudiants. Les voir grandir et s'épanouir est un moment merveilleux.

Du premier jour à la dernière semaine ce ne sont plus les mêmes personnes. Physiquement, moralement, psychologiquement il y a un changement.

Plus de 90% de nos étudiants enseignent le Yoga après la formation et le plus important est qu'ils continuent de se former dans d'autres écoles.

Une grande majorité de nos étudiants ont pris un virage à 190° et deviennent des professeurs de Yoga à plein temps.

ALORS......

La polémique me fait sourire. Je pourrai aussi faire une généralité en disant que j'ai croisé des professeur de Yoga formés sur trois ou quatre ans et qui étaient de jolies coquilles vides sans aucune pédagogie, mais oh pardon ils ont pourtant suivi une formation sérieuse dans une école sérieuse car c'était une formation sur 4 ans.....

- Namaste -

Wednesday, December 2, 2015

Vasisthasana - Une posture qui s'apprivoise

Vasistha - Nom d'un Yogi, Asana - Posture


C'est seulement par la pratique que l'on peut acquérir une bonne maitrise du Yoga. Il est dit 1% de théorie pour 99% de pratique.

Lorsque l'on parle de pratique on ne parle pas seulement de l'aspect physique (asana) mais aussi de nos actions dans le quotidien (Yama, Niyama).

Lorsque l'on commence à aborder une pratique physique des asanas un peu plus avancée alors des choses merveilleuses se passent dans le corps. Une plus grande stabilité du corps amène une plus grande stabilité de l'esprit. Une meilleure flexibilité et ouverture des hanches amène une plus grande ouverture de l'esprit.

Lorsque l'on s'étire on apporte de l'espace entre nos vertèbres, nos articulations que l'on peut comparer à une plus grande ouverture de l'esprit. Un esprit étriqué aura tendance à se retrouver dans un corps ayant une moins grande liberté de mouvement (raide) alors qu'un esprit plus large aura tendance à se retrouver dans un corps plus souple.

Les deux font la paire. Lorsqu'une personne est triste ou dépressive le corps se referme sur lui-même d'où une pronation au niveau du haut du buste (dos vouté, épaules plus en avant). Par conséquent le bas du dos aura tendance à devenir douloureux car les muscles initialement prévus pour redresser le torse se trouveront absorber par les muscles de devant souhaitant protéger la carapace mentale en se courbant.

De ce fait bien des postures dites "avancées" ne seront pas accessibles si le pratiquant ne s'ouvre pas au monde. Le côté physique d'un asana peut être abordé en soignant le mental par l'acceptation de soi et le non jugement envers soi même. Notre plus grand ennemi étant nous même.

Pour revenir à Vasisthasana, cette posture fait référence à un Sage Yogi (Vashistha) accrédité de cette phrase hautement symbolique "L'habitude de ne rien faire (la paresse) est une maladie. Le malheur de l'homme est causé par l'apitoiement de soi, la paresse, le non vouloir. Avec de la volonté l'homme peut accomplir tout ce qu'il veut".

En résumé nous sommes tous responsables de notre propre bonheur, nous en sommes les instigateurs et l'apitoiement de soi, la fatalité, le laisser aller n'y ont pas leur place.

En anglais cette posture est traduite Side Plank Pose............ quand on connait l'origine du mot Sanskrit on s'aperçoit que nous sommes très loin de sa signification.

Vasisthasana
Cette posture travaille:

  • Stabilité du bassin et du buste - à effectuer avec un mental calme, paisible et une respiration appropriée.
  • Ouverture du bassin et de la cage thoracique - Ouverture sur le monde, sur les gens, sur la nature, sur la Vie.
  • Engagement de la ceinture scapulaire et abdominale - Force physique mais aussi psychologique (prendre des décisions, rester droit dans ses chaussures, ne pas courber l'échine pour rien).
Cette posture est dite avancée à condition de pouvoir la garder au moins 5 respirations profondes. Si on peut la faire juste le temps d'un "clic" on pourra tout de même croire que nous sommes sur le bon chemin de notre bien être.

- Namaste -

Sunday, October 18, 2015

Enseigner le Yoga à des débutants

Etant à Goa pour mes vacances, j'en profite pour des donner des cours gratuitement, c'est mon Karma Yoga ;-)

Cela faisait longtemps que je n'avais pas enseigner le Yoga à des débutants, je dirai même à des personnes qui ne font jamais de sport dans leur quotidien. Des personnes "coincées" dans leur corps, prisonniers de leurs mouvements, complètement déconnectées de leur respiration.

C'est un bon exercice pour moi car je me rends compte qu'un "simple" cours avec tout au plus 15 Asanas debouts ET au sol inclus c'est beaucoup trop pour eux....

Tout d'abord commencer le cours par des exercices simples de respiration comme fermer les yeux et prendre conscience de la respiration. En fait la première question serait : est-ce que vous respirez? La réponse est non.

Ensuite un échauffement qui consiste à étirer les côtes vers le haut, sur le côté et à tourner le torse autour du bassin. Et là déjà les visages se ferment, la concentration est à son maximum.

Je commence ensuite la séance avec 6 Sun Salutation de style Hatha en indiquant et surtout en insistant sur les inspirations et expirations, dans ce cas on aura pas d'autre choix en tant que Professeur de pratiquer avec eux, les instructions verbales ne suffisent pas.

Après les 6 Sun Salutation, faire une pause pour rependre conscience de la respiration.

Ensuite j'essaie d'enchaîner les postures aux autres en gardant au moins 6 à 7 respirations car 9 c'est beaucoup trop, au lieu de respirer ils bloquent et le cours devient une souffrance.

Pour les posture debout je fais simple, très simple:

Trikonasana, Parshvakonasana, Prasaritta Padottanasana D puis on répète de l'autre côté.

Une posture en équilibre : Vrikshasana - suivie de Padanghustasana, ensuite un court moment en Adho Mukha Swanasana et là directement Supta Virasana pour attaquer les postures au sol.

Dandasana que je fais garder au moins 12 respirations pour leur faire prendre conscience des muscles du dos (on laisse tomber les bandhas dans ce cas ci).

Paschimottanasana B, suivi d'un cours moment en Purvottasana variation (les genoux pliés, la tête qui regarde devant).

Janu Shirshana A, suivi de Ardha Gomukasana, suivi de Gomukasana puis on répète de l'autre côté.

Je fais quand même deux variations de Navasana et ensuite sur le dos pour un Setu Bandhasana avec les bras le long du corps.

Et là on arrive tranquillement à 45 minutes et c'est assez pour eux.

J'essaie de terminer avec Shavasana pour 8 minutes mais c'est très compromis du fait des singes dans les arbres qui visiblement ne savent ou ne veulent controler leurs vessies.... A mon avis ils le font exprès et l'urine des singes c'est très fort en odeur........

Si entre les singes et les moustiques assoiffés de sang les gens sont calmes et posés j'enseigne alors Nadi Shodi pour compenser le manque de relaxation.

Ce qui donne 15 Asanas sans compter les Sun Salutation.



Si ce sont les mêmes personnes qui reviennent le lendemain alors j'enseigne les parivritta et quelques postures en pronation. Sinon je refais le même schéma pour tout le monde et tout le monde est très heureux.

Je dois dire que ça me fait du bien de donner des cours à des personnes qui n'ont jamais pratiquées, peut être que par la suite ils auront l'intention de continuer. En tout cas je me rends compte que les cours que j'avais construits auparavant pour les personnes très débutants étaient bien trop difficiles, il faut faire les choses simples et surtout que ce soit accessible à tout le monde sinon ça n'en vaut pas la peine et surtout il ne faut jamais décourager quelqu'un qui souhaite commencer le Yoga.

Très Belle Journée à Vous de Goa où il fait très chaud!

- Namaste -