Saturday, August 29, 2015

SELFIE OR NOT SELFIE?

Le mot "Selfie" entrera dans le Larousse pour la prochaine édition de 2016.

En attendant on peut trouver la définition sur Wikipidia. Un petit extrait "Un Selfie aussi appelé autoportrait ou egoportrait est un autoportrait photographique. " Il est intéressant de remarquer la traduction québécoise de selfie en tant que "Egoportrait".

Du coup je suis allée voir la définition de Egoportrait : L’égoportrait est une autre façon de dire que l’on existe dans des univers où cette urgence d’exister est devenue une maladie, au sens figuré s’entend.

Lorsque l'on fait une recherche de "Yoga selfie" sur Google voici ce que le moteur de recherche nous propose afin d'affiner notre demande :

Il est amusant de remarquer le choix proposé "Yoga selfies annoying" que l'on peut traduire par "Yoga selfies chiants" ou "Yoga selfies énervants".

En résumé un selfie est une façon de dire que l'on existe et montrer des photos de soi-même dans des postures acrobatiques de Yoga peut devenir lassant pour ceux qui les regardent.

Bien évidement j'ai moi-même participé à enrichir les selfies de Yoga de quelques photos sur certains asanas. Je suis humaine mea culpa. En revanche ce n'est pas dans ma nature de publier constamment les photos de moi même avec le pied derrière la tête. J'avoue que pour les publications dans une revue de Yoga je m'expose avec la même photo. Re Mea-Culpa et Namaste.

Ce que je trouve lassant c'est la répétition.  Rarement on verra une photo simple d'une posture de Yoga, par photo simple j'entends un "simple" Dandasana par exemple. Cette photo n'a absolument aucun intérêt pour celui ou celle qui la regarde, simplement assis le dos droit, les deux jambes tendues sur le sol, les mains de chaque côté du bassin, le menton dirigé vers la poitrine pour activer Jalandara Bandha, la colonne droite. Aucun intérêt.

Non il vaut mieux une photo de torsion, ou d'équilibre sur les mains, ou une flexion arrière, une photo qui montre ce que l'on est capable de faire sans souffrir, une photo "moi qui". Mais trop c'est trop, n'en jetez plus la coupe est pleine.

A plus ou moins long terme les professeurs de yoga qui ne sont pas capable de se contorsionner vont se sous-estimer (si ce n'est déjà fait). La plupart des pratiquants et professeurs pensent que s'ils ne font pas ce genre d'acrobatie ils ne sont pas "avancés" dans leur pratique.

Combien de fois j'ai pu entendre "mais je n'arrive pas à faire le grand écart je ne suis pas avancé dans ma pratique". Vraiment?

Il ne faut pas assimiler "pratique avancée" et "souplesse". Deux choses différentes. Si vous pouvez garder une posture 5 minutes comme Utkatasana (le premier qui dit que c'est la posture de la Chaise attention..... Utkatasana veut dire "vaillant, intense, puissant" - cette posture fait référence à Hanuman assis sur son trône) alors vous pouvez vous dire que vous êtes sur le chemin d'une pratique avancée.

Si vous souhaitez vraiment tester votre niveau essayer de garder "Dandasana" pendant 27 minutes.


Yoga sutras Patanjali 2.46-2.48 "Sthira Sukham Asanam".
Sthira = Stable
Sukham = Confortable
Asanam = Posture de Méditation

Alors au lieu de faire des challenges Instagram sur 21 jours avec des postures inacessibles pour le  commun des mortels mais ô combien utiles pour les comptes Instagram pourquoi ne pas partir un challenge de "27 minutes"?

- Tadasana - 27 minutes
- Dandasana - 27 minutes
- Shvanasana - 27 minutes (avec une conscience éveillée sans s'endormir)

Au lieu de se dire "dans un mois je dois savoir faire le grand écart" on devrait penser "dans un mois je dois pouvoir être confortable dans cette posture et dans ma pratique".

Et le garder pour nous, inutile de le publier ou alors le faire avec de bonnes intentions en rendant le Yoga accessible à tout le monde. N'oublions pas que les asanas ne sont qu'un chemin vers le but ultime du Yoga qui est la connection entre le nous et l'univers, la fusion, la méditation, le samadhi. le Yoga n'est pas seulement une acrobatie. En le résumant à des selfies au demeurant magnifiques à regarder nous faisons fuir les pratiquants en devenir et nous nourrissons notre ego.

Notre tapis de Yoga est un tout petit espace sur lequel notre ego ne doit pas y avoir sa place.

A méditer....

- Namaste -