Thursday, October 13, 2016

Le Yoga a changé ma vie..... et continue de me changer!

Quand j'ai fêté mes 35 ans je me trouvais trop vieille. Je me sentais vieille, je trouvai que mon parcours de vie était très chaotique. A la question qu'une amie me posait un soir où je rentrai de mes cours donnés "quelle est la pire chose qui pourrait t'arriver pour tes 40 ans?", j'ai répondu du tac au tac "me voir assise sur une balle et enseigner le Pilates Ball un mercredi soir dans la même salle".....

Non pas que je n'aimais pas ce que je faisais mais pour moi la perspective de faire la même chose tous les soirs pendant les 5 années à venir était très déprimante. J'avais ENCORE besoin de changement.

Le Yoga était déjà dans ma vie mais je ne l'enseignais que très peu, j'avais des créneaux très chargés en Pilates, des cours à domicile et mon but était de baisser mes heures de cours pour ne travailler que 3 ou 4 fois par semaine. Je gagnais bien ma vie avec le Pilates et je ne voulais pas me rajouter des cours.

Sept ans après je n'enseigne plus du tout le Pilates, je ne vis même plus en France, je n'enseigne même plus dans les studios.

Je vis Yoga et je pratique sous la bienveillance de Sharat Jois à Mysore.

Et je me sens toute nue......

A 42 ans je pensais que j'avais déjà pas mal tiré ma barque et qu'un peu d'apaisement viendrait m'effleurer. En fait pas du tout. Le calvaire !!!

Tous les matins je me retrouve entourée d'une soixantaine de Yogis et Yoginis, tous pratiquants de la Première et Deuxième Série de l'Ashtanga Yoga, les voir évoluer est impressionnant et à chaque fois que j'attends mon tour pour aller poser mon tapis dans le shala je me sens tout simplement comme une merde.... et tous les matins je me demande mais qu'est ce que je fous là!!!??

Puis au final ça se passe très bien, je reçois de très  beaux ajustements, mon corps se délie un peu plus en bretzel style, je twiste tout ce qu'il faut tourner, j'attrape tout ce qu'il faut attraper, je lève la jambe de plus en plus haut..... et ma pratique s'arrête à Supta Kurmasana car mes jambes, mes pieds, mes genoux ne peuvent rencontrer ma tête..... et je me demande si un jour ça va arriver, si je ne suis pas trop vieille, si j'ai peut être besoin d'une liposuccion car probablement que la graisse de mes fesses m'empêche de mettre mes genoux au niveau de mes épaules, peut être que si je me faisais greffer des bras plus longs je pourrai mieux attraper mon poignet et sauter en Chaturanga Dandasana sans que mes fesses ne touchent le tapis (liposuccion!!!).

Avant d'entreprendre, de me dédier complètement à l'Ashtanga je trouvais que les Ashtangis étaient arrogants, qu'ils frimaient car ils pouvaient poster sur FB une photo d'eux avec Sharat. Puis maintenant que je pratique avec Sharat je m'aperçois que ce n'est pas du tout un booster d'ego.

Sharat s'en contre fiche de savoir si vous faites un Vinyasa à pied joint ou en rasant le sol, savoir si vous mettez les pieds derrière la tête, lors d'une conférence la semaine dernière il a dit "do not come here for showing off, do not jump back and jump trough with a handstand, come here to become a student as a student". De ce fait je ne sens pas d'arrogance du tout de la part des pratiquants mais je ressens une dédication sincère, une totale dévotion à la pratique, un respect total de la tradition.

Et ça me touche. Je ne suis pas religieuse, je ne pratique et ne suis aucun mouvement religieux, je suis ce que l'on peut appeler "athéiste" mais je crois profondément en une source universelle, Mère Nature par exemple. Par contre je n'ai pas de Dieu en particuliers, je ne suis d'aucun culte.

C'est incroyable de voir que de partout dans le monde des yogis viennent pratiquer un système créé par Sri Pattabhi Jois, que des gens se bousculent pour avoir une place dans le shala, pratiquer tapis contre tapis, dans une chaleur incroyable, une classe qui n'est même pas guidée !!! Incroyable tout de même quand on y pense, qui à part Jois peut se "vanter" de ça? Je défie qui que ce soit de mettre 20 personnes dans 20 m2, tout le monde râlera "oh je ne peux pas ouvrir mes bras, j'ai les pieds de mon voisin dans la figure".

Ici à Mysore ce n'est pas 20m2 il est vrai peut être 80 m2 mais pour plus de 60 personnes à la fois. Et une fois qu'une place se vide une autre vient prendre la place et personne ne se plaint tout le monde trouve ça très normal et tout le monde est content de pratiquer ainsi.

Si Sharat dit stop, vous arrêtez votre pratique. Si Sharat vous demande "who told you, teach you this asana? Did I tell you to do it? No? then stop" alors vous arrêtez votre pratique, vous ne discutez pas, point et personne ne viendra cogner à la porte de son bureau pour lui demander des explications.

Et en même temps c'est quelqu'un de très simple qui vous donnera des ajustements magnifiques.

En ce moment j'ai vraiment l'impression de pratiquer le Yoga car en plus des asanas j'apprends l'humilité. J'apprends aussi à faire la paix avec moi même sur mon tapis de yoga, je respire mieux et je passe plus de temps à pratiquer les pranayamas.

Je vais continuer de pratiquer avec Sharat, j'ai "signé" si je puis dire jusqu'en décembre. Ensuite l'année prochaine au mois d'octobre je repars pour trois mois de pratique avec lui.

Par cette pratique j'entame le plus gros travail sur moi-même. L'acceptation mais aussi ma légitimité à enseigner. En fait secrètement au fond de moi j'aimerai me "retirer" et partir sur les routes juste pour pratiquer et découvrir le Yoga. Je ne sais pas si un jour le ferai mais cette idée germe en moi........

- Namaste -