Saturday, December 24, 2016

La peur du rejet

A chaque début de formation je mentionne le problème de l'ego. L'ego n'a pas sa place sur le tapis de yoga, inutile de regarder les autres pratiquants et de se comparer à eux "pourquoi je n'y arrive pas alors que les autres y arrivent?"

Et à chaque fois tout le monde me regarde sourit et acquiesce.

Accepter de redevenir étudiant et accepter un nouvel enseignement "mon professeur me dit de faire ça et vous me dites de le faire autrement"; "dans le livre c'est écrit comme ça et vous me dites autre chose". Vous avez  bien sur le droit de poser la question, toute question est bonne à prendre et utile pour avancer dans sa pratique, cependant il est important de comprendre que les réponses ne se trouvent pas dans les livres ou les manuels mais en nous. Chaque professeur est différent, des ajustements nouveaux compléteront votre savoir alors accueillez les nouvelles informations sans comparaison.

Lorsque l'on indique qu'il faut avoir une pratique régulière tout le monde pense pratiquer de manière régulière..... sauf que peut être pendant deux semaines vous n'avez pas le temps de pratiquer ou vous ne trouvez pas le temps de le faire, de ce fait on ne peut pas dire que la pratique est régulière.

Si vous décidez de suivre une formation de yoga vous devez être prêt physiquement, avoir de l'endurance et non pas forcément la flexibilité de se plier en quatre. Si vous êtes endurant alors votre esprit sera calme, l'endurance vient par la pratique régulière qui se devrait être de 6 fois par semaine et un jour de repos.

Vous pratiquez des asanas depuis 10 ans, donc vous pensez être régulier. En revanche est-ce que vous pouvez assurer que vous avez pratiqué pendant 10 ans quotidiennement? Un mois de repos et la régularité ne trouve plus sa définition.

L'ego ce n'est pas seulement avoir l'attitude de la personne qui sait tout et qui vient en formation juste pour affiner son savoir, l'ego se trouve lorsque l'on fait une posture pour laquelle nous ne sommes pas prêt mais nous ne voulons pas entendre qu'elle n'est pas pour le moment accessible, non on la fait quand même...... et on se blesse.... physiquement d'abord et mentalement ensuite.

L'ego est une carapace avec laquelle on se protège, on parle beaucoup mais les mots sont creux. 

L'ego est la peur du rejet. On a peur de ne pas être accepté avec nos faiblesses, nos failles. On veut rentrer dans le moule du parfait yogi car on veut avant tout devenir yogi.

On ne devient pas yogi en pratiquant des asanas, on devient yogi en pratiquant le yoga.

Les asanas sont la porte vers le yoga.

Une pratique aléatoire n'est qu'un exercice physique ce n'est pas du yoga.

Il faut accepter et comprendre que pratiquer des asanas avancés avec les deux pieds derrière la tête ne fait pas de nous des yogis.

Par une pratique régulière on commence à pratiquer la tolérance et la non violence, la discipline.

On commence à pratiquer les membres du yoga.

Par une pratique régulière le pranayama arrivera naturellement. Pourquoi parler de Bandhas dès le premier cours si la respiration ne suit pas?

Accepter que nous ne savons rien lorsque que l'on commence sur le chemin du yoga c'est accepter de  venir tout nu, sans préjugé, sans ego et sans la peur du regard des autres.

Le regard des autres ne vous fera pas avancer, il vous changera et vous forcera à entrer dans un moule qui ne vous convient pas.

Pourquoi vouloir être aimé des autres alors que vous ne savez pas qui vous êtes? Si on ne s'aime pas alors on ne peut rien donner aux autres. Et donner aux autres c'est le faire sans l'attente de recevoir un merci, c'est donner tout simplement que ce soit de son temps, de sa personne, de l'écoute ou tout entier.

Avant de penser à donner aux autres il faudrait d'abord pouvoir se connaître soi même, se supporter, accepter ses différences (si différence il y a, tout dépend de la définition donné au mot différence), ne pas avoir peur de se retrouver seul que ce soit chez soi ou au milieu d'une foule.

C'est écouter sa petite voix, son être tout entier, pourquoi prendre des raccourcis si l'on est pas prêt à se comprendre.

Vous avez lu les Upanishad et appris par coeur les Sutras de Patanjali, bravo, félicitations! Comment appliquez-vous votre savoir dans la vie de tous les jours? Est-ce que cela fait de vous un meilleur "yogi" qu'une autre personne qui ne les aura pas lus ou pas compris?

Si possible éviter d'étaler ce que l'on sait mieux que tout le monde pour au final faire un amalgame entre la religion et le Yoga - beaucoup le font et ils ont tort. Le Yoga n'est pas une religion, le Yoga n'impose rien. Il indique, consulte, oriente, propose mais surtout porte sur l'emphase de Soi. La religion impose, si l'on fait quelque chose de mal on va en Enfer, en revanche si on suit les principes de ladite religion alors on va au Paradis.

Combien de fois j'ai pu entendre "je ne souhaite pas chanter des kirtans ou de mantras car je ne suis pas religieux"..... lorsque vous leur répondez que le Yoga n'a pas de Dieu et n'est pas tiré de l’Hindouisme ces mêmes personnes vous répondront "oui je sais"..... il est clair qu'ils ne savent pas de quoi ils parlent mais comme "ils savent" déjà tout ce que vous pourrez dire derrière ne changera rien. Ego en veux-tu en voilà!

La peur du rejet est grande chez l'être humain car il veut être aimé. C'est vrai que c'est très désagréable quand une personne ne vous aime pas et vous le fais savoir, si un temps soit peu on ne se trouve pas bien dans ses chaussures ça peut être très déstabilisant. En revanche si vous savez qui vous êtes, où vous êtes, pourquoi vous êtes ici, ce que vous faites ici et que vous le faite sans a priori et sans crainte du regard des autres alors aucun problème, car vous n'avez rien à prouver à personne.

Comme déjà dit et redit et répété le Yoga ce n'est pas une jolie posture postée sur Instagram, le Yoga c'est se comprendre d'abord, s'accepter, avoir un tant soi peu d'égoïsme pour s'occuper avant tout de soi afin de mieux comprendre les autres.

Tous nos malaises, nos craintes, le négatif "je ne peux pas le faire, je ne suis pas assez bon, je suis nul etc." vient de la peur du rejet. A contrario toutes les pensées "je connais tout, je suis bien meilleur que les autres, je n'apprends rien ici" indique clairement un mal être latent que l'on se refuse de voir. On parle fort pour que tout le monde nous entende - on rit plus fort que les autres - regarder je m'amuse, on veut être vu et aimer des autres. Parfois beaucoup de sourires sont faux, les yeux ne suivent pas, juste une grimace sur un visage.

La peur est notre plus grand ennemi. Notre plus grand ennemi est nous-même, en nous comparant aux autres, en voulant être meilleur que les autres. Profitez de ce que vous apporte une pratique des asanas sur le moment et écouter ce  que vous dit votre corps.

Les Asanas soignent le corps et il faut accepter les blocages au lieu de les repousser, quand le corps est soigné le mental est plus clair, la respiration est plus calme alors seulement on commence à pratiquer le Yoga.

- Namaste -

Saturday, December 3, 2016

La mauvaise réputation des Formations de Yoga sur 1 mois.....

Les commentaires sur certains forums et réseaux sociaux concernant les formations de Yoga de 200 Heures ou 300 Heures sur un mois ou un mois et demi deviennent vraiment pathétiques. Conversation stérile.

Tout le monde a suivi la meilleure formation de Yoga, tout le monde connaît le Yoga mieux que tout le monde. Et surtout ceux qui ont suivi une formation de 2 ans ou 4 ans sont des professeurs de Yoga accomplis versus une personne qui aura suivi une pauvre petite formation de 200 Heures sur ô sacrilège un mois.....

Ce sont les mêmes "supers professeurs" qui vont utiliser des termes compliqués pour expliquer par exemple une respiration histoire de montrer qu'ils savent alors qu'en fait ils ne savent pas grand chose....

La discrimination portée envers les formations de Yoga d'un mois est très forte, on ressent énormément de frustration de la part de ces intervenants.

Une formation sur deux ans se déroule sur des weekends ou alors sur des stages de 6 jours étalés tout au long de l'année.

Au total le même nombre d'heures est calculé.

Que se passe t'il le reste de l'année lorsque les étudiants ne sont pas en stage ou en week-end intensif? 

Une formation sur un mois se déroule sur 6 jours en continu, le 7ème jour est le congé le tout étalé sur quatre semaines. Une pratique quotidienne est donc indispensable.

Les partisans des formations de deux ans vous demanderont mais que se passe t'il après?

De même je me pose la question quand la formation se déroule sur des weekends une fois par mois ou une fois tous les trois mois avons-nous vraiment la garantie que les étudiants gardent une pratique régulière que ce soit en asana, pranayama, méditation?

Beaucoup de personnes enchaînent les formations intensives d'un mois et continuent de se former après. Or il apparaît que les gens qui ont fait une formation intellectuelle de Yoga sur deux ans ou quatre ans ne refont que très rarement une autre formation. Ils vous diront parce que la leur a été complète ;-) Ce à quoi je répondrai si elle a été si complète en quoi les formations d'un mois vous dérange? vous pratiquez  bien le Yoga non? Donc pas de discrimination, me trompe-je?

Personnellement j'ai fait les deux 2 ans avec Gérard Arnaud pour 500 Heures et ensuite 5 formation de 200 Heures sur un mois, je continue de me former, je m'en fiche de savoir si les écoles qui présentent un cursus d'une ou deux années sont meilleures que les écoles qui proposent un cursus d'un mois, l'important est de trouver son chemin.

Et aux vues des commentaires de certains professeurs de Yoga qui ont fait une formation dite longue je me dis qu'ils ont encore beaucoup de chemin à parcourir avant de pratiquer vraiment le Yoga.

- Namaste -