Monday, June 12, 2017

Pourquoi on attrape le gros orteil dans les asanas?

Il y a énormément d'asana dans lesquels nous devons attraper notre gros orteil.

Utthitha Hasta Padangusthasana A

Le gros orteil s'attrape avec l'index et le majeur en repliant les autres doigts dans le poing. Le gros orteil "pousse" vers l'avant pendant que l'index et le majeur "tire" le gros orteil vers le torse, veuillez noter que le gros orteil et les doigts ont une action, ils ne sont pas "morts".


Uttitha Hasta Padangustasana B

Par l'action des doigts et du gros orteil on garde la connexion avec l'épaule versus omoplate. Une rotation externe de l'épaule est aussi activée en poussant l'aisselle vers le bas ce qui aura pour effet de descendre les omoplates le long de la colonne et le plus loin des oreilles. 
La hanche droite descendra vers le sol et le torse s'allongera vers le ciel pour essayer de garder un maximum d'espace entre le bassin et les côtes.
Paschimotanasana A
De la même manière les gros orteils sont tenus par les index et majeurs, les coudes dirigés vers le sol, rotation externe des épaules pour descendre les omoplates le long de la colonne dégageant la nuque. Les orteils poussent en avant pendant que les index et majeurs tirent vers l'arrière. Il y a donc action et contre action. Veuillez noter que j'ai choisi un dessin où le dos est arrondi car théoriquement nous activons Jalandara Bandha, Uddiyana Bandha et Mula Bandha dans cette posture. Le fait de faire un paschimottanasana A le dos plat en attrapant les gros orteils change complètement la posture initiale. Le dos plat étant généralement enseigné pour Paschimottanasana B où dans ce cas nous attrapons l'extérieur des pieds.

Pourquoi attraper le gros orteil?

D'un point de vue énergétique les gros orteils représentent les méridiens de la rate et le foie. D'un point de vue énergétique on peut dire alors que le fait d'attraper les gros orteils activerait ces méridiens en vue de débloquer les nadis si blocage il y a, et de permettre au flux d'énergie de bien circuler.

D'un point de vue purement pratique le fait d'attraper les gros orteils permet tout simplement de garder une posture active : les gros orteils poussent en avant alors que les index et majeurs tirent vers l'arrière, il y a donc action, ce qui permet une meilleure ouverture du dos ou du torse, un meilleur équilibre pour les postures debout et un meilleur ancrage pour les postures au sol.

Si l'on tire sur le gros orteil sans savoir pourquoi et sans faire de contre action alors évidement on se blessera.

Les postures de Yoga ne sont pas que "jolies". Elles sont actives et il y a toujours une raison à la manière de se positionner. Si une main doit aller au sol ce n'est pas juste pour la "poser" c'est pour permettre une contre action qui aidera peut être à tourner le torse dans le cas d'un twist, à pousser contre le sol pour dégager une épaule, l'important est de ne pas dépendre de cette main en la laissant sans vie sur le sol.

Utiliser des sangles ou briques

Si vous ne pouvez pas attraper le sacro saint gros orteil vous pouvez toujours faire votre posture en utilisant une sangle. En revanche il ne faut pas devenir dépendant de la sangle.

En Iyengar Yoga et Yin Yoga il est de rigueur d'utiliser des sangles, briques, bolters, murs, chaises.

En revanche dans votre pratique personnelle si vous continuez à n'utiliser que des blocs ou des sangles vous ne vous rendez pas service.

Tout d'abord peut être que cette posture n'est pas encore accessible, au lieu de vouloir attraper votre gros orteil commencer par le genou, puis le tibia, puis la cheville, puis l'orteil.

A la force de travailler avec des sangles vous n'activez pas ce qui doit être activé pour vous aider à entrer dans la posture. Par exemple pour Uttitha Hasta Padanghustasana l'usage de la sangle tenue avec une main va solliciter énormément votre biceps au détriment de vos abdominaux car bien souvent c'est le bras et la sangle qui porteront la jambe..... Si vous tenez la sangle avec les deux bras ça veut dire tout simplement que vous n'utilisez que le haut du corps, le torse et la force des bras pour tenir votre jambe. Les abdominaux ne travaillent pas du tout, donc aucune activation d'aucun bandha, en gros une jolie posture sur la photo mais complètement passive et qui ne travaille pas ce qui doit être travaillé...

Travailler Paschimottanasana de manière active avec une sangle va tout simplement finir de vous ruiner les ischios jambiers, donc croyant bien faire vous vous faites mal et vous vous blessez tout seul.

L'usage de sangle et brique doit être temporaire, il ne faut pas en devenir dépendant, tout comme lorsque vous apprenez Shirshasana avec le mur il devient difficile de le faire au milieu du shala.

Ne pensez pas performance mais travailler dans les limites de votre corps.

Accepter d'entendre que vous n'êtes pas prêt(e) pour une posture.

En tant que Professeur vous ne devez pas être complaisant et faire plaisir à vos élèves, en tant qu'élève vous ne devez pas avoir d'attente comme de monter en équilibre sur les mains si musculairement parlant vous n'êtes pas prêt.

- Namaste -
Post a Comment